Espace Presse

Lors de cette première étape, Vincent Poincelet, auteur de tous les meilleurs temps, a creusé l’écart sur ses rivaux Christophe Costes et Alexandre Thion séparés par 15s. Suite dans le Tardenois dimanche.

Conditions : temps ensoleillé avec quelques nuages.

Vincent Poincelet effectue son retour sur les chemins du Championnat de France. Son Fouquet est équipé  d'un nouveau Mazda tri-rotors flirtant avec les 400 ch et au bruit mélodieux. « Celui-ci est plus facile à exploiter que le précédent, trouve le pilote local ravi de l'effet auprès du public. L'objectif est de se faire plaisir. Après deux frayeurs connus, je dois garder la tête froide et continuer à apprendre cette nouvelle mécanique. » Sur ce terrain particulièrement étroit autour de Ciry-Salsogne – d’où un retard matinal d’environ 1h lié à un concurrent obstruant un chemin suite à une figure -, le pilote local a appuyé dès que possible sur le « champignon » et signé 6 meilleurs temps en autant de spéciales disputées. Au gré des kilomètres, son avance a augmenté sur Christophe Costes qui dispose lui aussi d’un Fouquet avec un moteur Mazda bi-rotors. Au terme de cette première étape, celle-ci dépasse la minute.

Pourtant, derrière le leader, personne n’amuse le terrain et rien n’est joué pour les places d’honneur. Alexandre Thion, Mathieu Hirigoyen et Vincent Foucart se partagent la commande de la 3e place. Le premier cité a conservé l’avantage pour 15s face au leader actuel du championnat.

Pour la 6e place, Didier Barthe a pensé se débarrasser de Richard Mann et il a vu Joël Chopin venir se joindre à eux. Le Britannique a abdiqué dans la dernière ES suite à une crevaison à l’avant gauche. Talonné par Andrew Sargeant (à 7s4), Michaël Cazé en profite pour entrer dans le Top 10.

La catégorie deux roues motrices est emmenée par Grégory Boucher, Jérémy Hébert ayant concédé du temps dans l’ultime ES (17 places perdues).

LEADER

Etape 1 :

ES1 à 6 V. Poincelet

MEILLEURS TEMPS

Etape 1 :

V. Poincelet 6 (ES1, 2, 3, 4, 5, 6)

CLASSEMENT*

1. V. Poincelet-Rivière (Fouquet Mazda), 5àmin39s3 - 2. C. & L. Costes (Fouquet Mazda), à 1min06s9 – 3. A. Thion-Hagron (Fouquet Nissan), à 1min22s3 – 4. M. Hirigoyen-Charriton (Foquet Nissan), à 1min37s3 - 5. Foucart-Pian (Rivet Mazda), à 1min40s3 – 6. Barthe-Iriberry (Fouquet Honda), à 2min17s3 – 6. J. Chopin-Flouret-Barbe (Rivet Nissan), à 2min24s9 – 8. Bonsey-Doyle (Rivet Nissan), à 3min14s2 – 9. Cazé-Servière (Tomahawk Kawasaki), à 4min03s5 - 10. Sargeant-Hammond (Milner Nissan), à 4min10s9…

1er 2 roues motrices : Boucher-Brocheton (Fouquet Honda)

1er SSV : Warnia-Potisek (Yamaha)

1er Trophée 4x4 : Cassiède-Catinot (Jeep Cherokee)

* Sous réserve des temps officieux.

CHIFFRES

- 98 engagés, 4 forfaits, 94 partants.

- 5 Fouquet dans le Top 6. 3 moteurs Mazda dans les 4 premiers.

ECHOS

- La notoriété du Rallye Tout-Terrain Jean de la Fontaine a dépassé les frontières. Les britanniques y ont pris goût depuis quelques années et affichent encore présents en quantité. Les spécialistes néerlandais du Tout-Terrain sont de plus en plus nombreux à venir dans l’Aisne.

- Comme l’an passé, Ciry-Salsogne, centre névralgique depuis une dizaine d’années, a accueilli l’étape du samedi.

- Chez les SSV (17 au départ), comme l’an passé, Jérôme Bricheux avait pris les commandes en début de course avant de les céder dans l’ES5 à Jérémie Warnia lancé. Cette fois, il les a récupéré à l’issue de l’ultime ES mais la mécanique l’a trahi ensuite et il s’est retiré laissant Warnia aux commandes. Hervé Crevecoeur, pointé à près de 2min, est sous la menace d’Hofmans (à 11s).

- Le Trophée 4x4 est emmené par Nicolas Cassiède qui confirme la forme affichée depuis le début de la saison avec son Jeep Cherokee. L'écart est creusé sur Leboucher et Rey séparés par plus de 2min  (chacun est en tête de sa classe). Entre les Français, s’est intercalé Schoolderman.

PRINCIPAUX ABANDONS

N. Briavoine (Fouquet), sortie ES1 – Gallou (Rivet), mécanique ap ES1 – Burley (Rivet), mécanique ap ES3 – Coet (Phil Car), mécanique ES4 – Artola (Cazé), mécanique ap ES4 – T. Lefrançois (Yamaha), sortie ES6 – Bricheux (Polaris), mécanique ap ES6…

DECLARATIONS

- Vincent Poincelet, 1er (1er régional de l’étape) : « Six meilleurs temps sur 6 signés… le contrat est rempli ! Demain est un autre jour. J’ai plus d’1min d’avance mais il ne faut pas faire le fanfaron. Je vais essayer de ne pas casser la voiture dont le comportement avec le nouveau moteur me satisfait pleinement. »

- Christophe Costes, 2: « J’ai connu quelques soucis avec mes pneus en plus dans l’une des ES les plus longues et commis un tête-à-queue – j’ai dû arriver trop fort à l’intersection. Avec ce deuxième temps en fin de journée, on repousse nos rivaux à 15s. On ne peut pas faire grand-chose face à Vincent. J’ai un bi-rotors et lui, un tri-rotors. La différence de chevaux est énorme. »

-  Alexandre Thion : « Le bilan de la journée est intéressant. On a su gérer dans des spéciales peu appropriés à notre moteur. On va continuer sur ce rythme demain. »

- Mathieu Hirgoyen, 4e : « On a roulé à notre rythme en essayant de ne pas trop perdre de temps sur ce terrain  plus technique et plus compliqué que celui de demain. Le bilan est positif. On est plusieurs regroupés en 15s. »

- Vincent Foucart, 5e : « On se bagarre… et ce soir, je suis le troisième des trois ! Les jeunes vont plus vite que moi ! C’est une satisfaction de voir trois moteurs Mazda de ma conception dans le Top 5 et aux deux premières places. »

- Michaël Cazé, 9e  (2e régional de l’étape) : « J’avais hâte d’arriver à la fin de cette dernière spéciale compliquée sur un terrain abîmé. Je suis resté longtemps derrière Mann qui a crevé à l’avant gauche. Je l’ai doublé en faisant le forcing. »

Renseignements sur le site Internet :

www.rallyejeandelafontaine.fr

Suivez le rallye Jean de la Fontaine sur la page facebook : Rallye Jdlf